Retrouver le sens de l’agir commun à travers la conversation

Quel sens donner à ce mot légèrement old fashion ? Faisons un petit détour par l’étymologie : Conversere signifie originellement se tourner vers. Non pas d’abord vers son petit écran mais vers les autres et en même temps aussi vers soi, l’un rendant l’autre possible. Puis Converser est devenu synonyme de civilité, converser devenant une manifestation du vivre-avec ou du vivre-ensemble. La conversation apparaît dans l’Histoire comme un puissant opérateur de transformation sociale. Que l’on pense à l’influence des cercles et salons de conversation au XVIII ème siècle sur l’effondrement de l’ancien régime. Ce qui fait d’ailleurs dresser à Théodore Zeldin (historien et sociologue anglais) le constat suivant « La culture française a dominé le monde par son art de la conversation. Si, actuellement, la culture française est dans un état de crise sans précédent, c’est parce que l’art de la conversation concernant des sujets essentiels s’est transformé en une dialectique sur des sujets futiles ».

L’expression « engager la conversation » n’est pas neutre : en s’engageant, nous prenons un risque, nous prenons part et donnons en quelque sorte aussi une partie de nos qualités : notre capacité d’écoute, d’empathie, nos capacités d’analyse, notre capacité à affirmer notre point de vue mais aussi nos capacités à revenir sur ses fondations et à en changer, même légèrement.

Bien écouter et bien répondre est une des plus grandes perfections qu’on puisse avoir dans la conversation. La Rochefoucauld

La conversation répond à notre intérêt de construire ensemble, de s’enrichir et d’enrichir les autres. De manière plus primordiale,  elle  permet de se voir, de se rencontrer, de recréer du lien, notamment quand les échanges virtuels ont pris le dessus sur les échanges réels. En ce sens, toute conversation authentique joue une fonction créatrice et transformatrice. Elle permet de vivre une expérience d’évasion – se tourner vers de nouveaux territoires pour mieux revenir à ce qui nous porte dans notre action chaque jour. La vie est une perpétuelle conversation, et on ne sait pas converser. Personne ne vous l’enseigne.
Theodore Zeldin